Passer au contenu principal

Pourquoi parler du deuil qu'on vit

Vous avez peut-être des personnes autour de vous qui vous disent que ca sert à rien de parler de votre perte, que même si vous en parler, ca ne changera rien à ce qui est arrivé ou qu'après un certain temps on vous demande d'oublier et de passer à autre chose. Il est aussi possible que vous n'êtes pas à l'aise de vous ouvrir aux autres car vous avez l'impression de les ennuyer ou de les déranger avec votre histoire.

Donc, je vous partage 3 raisons pour lesquelles il est important de parler de votre deuil:

  1. En parler, va vous permettre de vivre cette période douloureuse, de façon plus saine.
  2. Si vous vivez des émotions négatives tel que de la colère, de la culpabilité, du stress ou de l’angoisse, cela vous permettra de vous défaire de ces émotions. Alors, il en sera plus favorable pour votre santé mentale et physique.
  3. Cela permet de cheminer, d'avancer et de faire un pas de plus dans votre processus du deuil.  

Alors parlez à une personne de confiance et qui vous comprend! Si cela n'est pas possible pour vous, vous pouvez utiliser l'écriture. Écrivez ce que vous vivez, ce que vous ressentez. Écrivez à tous les jours vos états d'âme si nécessaire, car cela vous aidera à vous libérer et à vous sentir plus léger.

Je vous invite à commencer dès maintenant à en parler ou à écrire. Sachez aussi que je suis là pour vous!

Exprimez ses émotions, c'est comme enlever les nuages noirs devant le soleil pour laisser pousser les fleurs! (Tania Senecal)


Je vous invite à écouter cette vidéo. 



Commentaires

Messages les plus consultés de ce blogue

Compréhension de la mort chez l'enfant

L'enfant ne perçoit pas la mort comme l'adulte. La compréhension face à ce sujet est influencée selon son âge, sa personnalité et son expérience. L'enfant est en constante évolution alors j'expliquerai selon les différentes tranches d'âge la perception que l'enfant a de la mort.  Moins de 6 mois Peu d'informations sont disponibles sur l'impact à court et à long terme pour le bébé qui perd sa mère ou son père à cet âge. Le bébé remarquera un changement dans la façon de s'occuper de lui, dans l'odeur et le toucher, mais si ses besoins sont répondus avec amour et attention on croit que l'impact sera minime.  Si la personne qui prend soin du bébé vit un moment difficile, une lourdeur, un état dépressif et qui ne peut être à la hauteur de ses besoins, il se pourrait que des répercussions à long terme se fassent voir. Mais encore là, aucune étude prouve ces propos.  De 6 mois à 2 ans  L'attachement et la dépendance face à la personne qui prend

Comment aider une personne dans des moments difficiles

Une personne qui vit un deuil à la suite d’un décès, d’une séparation, d’une maladie ou de toute autre perte peut souvent avoir le sentiment de ne pas être comprise par son entourage. Pour certains, c’est un défi de comprendre les comportements, les réactions et les émotions d’une personne en deuil. On voit et on entend donc souvent des endeuillés dire qu’ils se sentent seuls et incompris pendant cette période douloureuse. On me demande fréquemment comment aider une personne qui vit un deuil. Je trouve ces gens très attentionnés, car il n’est pas toujours évident de savoir quoi dire et quoi faire en présence d’une personne qui vit des moments difficiles. J’aimerais vous sensibiliser sur les choses à dire et à ne pas dire ou à faire et à ne pas faire. Trouver les bons mots pour une personne en deuil On doit éviter de faire des commentaires qui vont contre ce que la personne ressent, car elle peut avoir l’impression d’être jugée et cela peut être culpabilisant. Il est donc pos

Les manifestations du deuil

Un deuil amène un grand et gros changement dans notre vie. Pendant le deuil, nous vivons plusieurs émotions souffrantes et notre façon d'agir, de faire et de voir sont déstabilisés. Ce qui peut nous donner l'impression de ne plus savoir qui nous sommes et de ne plus nous reconnaître. Vivre un deuil est épuisant mentalement et physiquement, car nous vivons plusieurs manifestations qui varient en intensité et en durée. Chaque deuil est unique donc dans une même famille, chacun vit son deuil différemment. Par contre, une chose est certaine, après un deuil, plus rien n'est comme avant pour la majorité des personnes. On peut parfois se demander si nous sommes « normal » dans notre façon de vivre notre deuil. Si cela est votre cas, je veux vous rassurer, en vous partageant des exemples de manifestations que l'on peut vivre: Manifestations affectives: choc, tristesse, colère, frustration, culpabilité, anxiété, stress, solitude, impuissance, soulagement