Passer au contenu principal

La solitude

Est-ce que parfois le sentiment de solitude envahit votre corps et votre âme? Vous vivez peut-être seul ou peut-être pas, mais ce sentiment est présent. 

En avoir déjà fait l’expérience pendant plusieurs années, que ca soit au courant de ma période célibataire ou en couple, se sentir seule et être avec soi-même peut être un défi. Parfois, on peut ressentir un vide intérieur ou un mal être. Certaines personnes ignorent ce sentiment en surchargeant leur horaire avec le travail ou des activités.

Lorsque je vivais seule et j'étais célibataire, je faisais partie des personnes qui, lorsque la fin de semaine approchait, je téléphonais à mes amis afin d’avoir des activités à mon horaire. J’avais peur de m’ennuyer si je restais seule. Plusieurs fois, personne n’était libre alors je n’avais pas le choix de m’occuper et être avec mon moi-même. J’avais l’impression que les gens ne pensaient pas à moi. Je me disais, que les autres ont leur vie et moi je n’ai pas de vie! Est-ce que ça vous arrive à vous aussi ?  

Aujourd’hui, je sais que si on prend le temps de vivre et de ressentir la solitude, on peut y voir du positif et en sortir grandit.

Voici quelques exemple de bienfaits à expérimenter la solitude: 
  • On a plus de temps pour prendre soin de soi. 
  • On se découvre. 
  • On apprend à se connaître.
  • On développe une relation avec nous-même.
  • On apprend à s’aimer. 
  • On règle des choses du passé.
  • On prend conscience de certains événements de notre vie afin de mieux les comprendre.
  • On se connecte avec notre passion, nos talents ou on en découvre des nouveaux.  
Si vous choisissez de vivre et faire face à votre solitude, soyez fier de vous!
Bon courage et sachez que je suis là pour vous. 


Si vous aimez lire, voici deux suggestions de livres qui m'ont fait du bien dans ces moments.









Commentaires

Messages les plus consultés de ce blogue

Compréhension de la mort chez l'enfant

L'enfant ne perçoit pas la mort comme l'adulte. La compréhension face à ce sujet est influencée selon son âge, sa personnalité et son expérience. L'enfant est en constante évolution alors j'expliquerai selon les différentes tranches d'âge la perception que l'enfant a de la mort.  Moins de 6 mois Peu d'informations sont disponibles sur l'impact à court et à long terme pour le bébé qui perd sa mère ou son père à cet âge. Le bébé remarquera un changement dans la façon de s'occuper de lui, dans l'odeur et le toucher, mais si ses besoins sont répondus avec amour et attention on croit que l'impact sera minime.  Si la personne qui prend soin du bébé vit un moment difficile, une lourdeur, un état dépressif et qui ne peut être à la hauteur de ses besoins, il se pourrait que des répercussions à long terme se fassent voir. Mais encore là, aucune étude prouve ces propos.  De 6 mois à 2 ans  L'attachement et la dépendance face à la personne qui prend

Comment aider une personne dans des moments difficiles

Une personne qui vit un deuil à la suite d’un décès, d’une séparation, d’une maladie ou de toute autre perte peut souvent avoir le sentiment de ne pas être comprise par son entourage. Pour certains, c’est un défi de comprendre les comportements, les réactions et les émotions d’une personne en deuil. On voit et on entend donc souvent des endeuillés dire qu’ils se sentent seuls et incompris pendant cette période douloureuse. On me demande fréquemment comment aider une personne qui vit un deuil. Je trouve ces gens très attentionnés, car il n’est pas toujours évident de savoir quoi dire et quoi faire en présence d’une personne qui vit des moments difficiles. J’aimerais vous sensibiliser sur les choses à dire et à ne pas dire ou à faire et à ne pas faire. Trouver les bons mots pour une personne en deuil On doit éviter de faire des commentaires qui vont contre ce que la personne ressent, car elle peut avoir l’impression d’être jugée et cela peut être culpabilisant. Il est donc pos

Les manifestations du deuil

Un deuil amène un grand et gros changement dans notre vie. Pendant le deuil, nous vivons plusieurs émotions souffrantes et notre façon d'agir, de faire et de voir sont déstabilisés. Ce qui peut nous donner l'impression de ne plus savoir qui nous sommes et de ne plus nous reconnaître. Vivre un deuil est épuisant mentalement et physiquement, car nous vivons plusieurs manifestations qui varient en intensité et en durée. Chaque deuil est unique donc dans une même famille, chacun vit son deuil différemment. Par contre, une chose est certaine, après un deuil, plus rien n'est comme avant pour la majorité des personnes. On peut parfois se demander si nous sommes « normal » dans notre façon de vivre notre deuil. Si cela est votre cas, je veux vous rassurer, en vous partageant des exemples de manifestations que l'on peut vivre: Manifestations affectives: choc, tristesse, colère, frustration, culpabilité, anxiété, stress, solitude, impuissance, soulagement