Passer au contenu principal

Le deuil suite à un diagnostic


Est-ce que vous ou une personne de votre entourage avez reçu un diagnostic de maladie grave? L’annonce d’une maladie fait vivre plusieurs émotions telles que de l’inquiétude, du stress, de l’anxiété, de la colère ainsi que des peurs, comme celle de mourir. Il est normal que ces émotions montent en nous et que cette nouvelle nous amène à vivre un deuil. Avoir une maladie occasionne plusieurs pertes, comme celle de notre santé, de notre qualité de vie, de notre autonomie et notre identité. 

En connaissant les phases du deuil lors de cette période, nous pouvons nous comprendre davantage, accepter plus facilement nos états d’âme et nous exprimer à des personnes de confiance.

Voici une brève description des six phases du deuil à la suite de l’annonce d’un diagnostic :
  • Choc : Blocage mental et émotif. Il est possible de n’avoir aucune réaction ou émotion, ou encore d’avoir de la difficulté à parler ou à bouger. 
  • Déni : Nous ne pouvons pas croire que cela nous arrive et ne voulons pas voir la situation telle qu’elle est. Nous pouvons également être détachés et banaliser ce qui nous arrive.
  • Colère : Nous vivons une révolte, trouvons que la vie est injuste et nous demandons pourquoi cela nous arrive à nous. Il est possible de ressentir de la colère envers la vie, Dieu, les médecins, notre famille ou toutes les personnes qui nous entourent. Nous cherchons une réponse logique qui indiquerait pourquoi nous sommes malades, et pourquoi nous. Certains peuvent se sentir coupables de leurs comportements passés, donc leurs paroles et pensées peuvent tourner autour des phrases du type : « J’aurais dû vivre plus sainement, faire plus de sport, manger mieux, être moins stressé, travailler moins, etc. »
  • Marchandage : Nous voulons en savoir le plus possible sur la maladie diagnostiquée et mieux comprendre ce qui nous arrive. Nous sommes un peu plus dans l’action. Nous discutons de la maladie et regardons comment la négocier avec soi-même et avec les experts de la santé. Nous sommes dans l’espoir et nos émotions sont plus calmes. Nous nous arrangeons pour nous ajuster le mieux possible aux changements que cela a apportés dans notre vie. 
  • Dépression : Elle se manifeste quand la qualité de vie diminue. Nous sommes dans la tristesse, vivons une sensation d’impuissance, avons une faible estime de nous et pouvons chercher à nous isoler socialement. On observe une perte de plaisir ou d’intérêt envers toute activité. Le sommeil peut être perturbé, ce qui entraîne une grande fatigue mentale et physique. 
  • Acceptation/reconstruction : Nous sommes capables de voir la situation comme elle est. Nous pensons au futur de façon un peu plus positive. Nous apprenons à nous réorganiser, à nous reconstruire, à nous redécouvrir, à mieux nous connaître et nous développons notre confiance en nous. Il se peut aussi que l’on accueille certaines nouvelles croyances envers la vie. 
Ces phases peuvent varier d’une personne à une autre et ne sont pas vécues de façon linéaire. Chaque deuil est différent et unique. 

Si vous vivez un deuil à la suite d’un diagnostic, faites preuve de douceur envers vous-même, soyez votre meilleur ami et respectez votre rythme. Permettez-vous de vivre vos émotions et de les exprimer à des personnes qui vous comprennent, qu’il s’agisse d’une personne de votre entourage ou d’un professionnel dans le domaine du deuil.

Si vous connaissez une personne qui vit ces moments difficiles, faites-lui savoir que vous êtes là pour elle, ayez une bonne écoute sans donner de conseil si elle ne vous en demande pas, et surtout, ne la jugez pas. 




Commentaires

Messages les plus consultés de ce blogue

Pour les mamans qui ont perdu leur enfant

"Maman, ne te tracasse pas pour moi. Maman, n'est reste pas là. Oui, mon départ t'a fait très mal! Oui, tu as toujours mal! Mais tu sais maintenant que c'était un envol non un naufrage. Oui je sais! Cela est inguérissable... Mais que cela ne t'empêche pas de penser aux autres et aussi à toi. Continue à cueillir, maman, tous les bonheurs de la vie. Même les plus petits, même s'ils ont un arrière goût de cendre parfois. Fais-toi plaisir, chante, écoute de la musique, crée quelque chose avec tes mains, crée quelque chose avec ton cœur, avec ta tête! Sans cesser de pleurer peut-être, mais crée! Je te veux vivante, Maman! Que mon départ devienne pour toi une source de vie! Je t'en prie, ne t'abandonne pas! Continu, va! Tu le sais, je suis avec toi tous les jours. Je te veux vivante, Maman! "          Extrait de N°116 du Pierres Vivantes.

Les 4 phases du deuil

Selon les recherches, lors d'un deuil, nous passons par des phases ou des étapes dont différents spécialistes les ont qualifiées à leur façon.   Dans cet  article, il sera question de 4 phases vécues pendant le deuil, et ce, décrite par le psychiatre Français, Dr. Christophe Fauré dans son livre  «  Vivre le deuil au jour le jour ».  Il est important que vous sachiez, que rien de ce qui est écrit dans ce texte n'est   définitif.   N'en faites pas votre affaire, ne prenez pas tout au sérieux ne prenez donc pas tout au pied de la lettre, si certaines choses ne vous parlent pas ou que vous ne le ressentez pas, c'est parfait ainsi. Un autre point que je dois mentionner: il n'y a pas d'ordre à respecter dans les phases. Nous pouvons donc passer d'une à l'autre.  Chaque deuil est différent et unique! LES 4 PHASES DU DEUIL 1. CHOC, SIDÉRATION ET DÉNI  Au moment de la nouvelle, il peut y avoir comme un e ngourdissement mental et émotif, nous pouvons ê

Les 5 phases du deuil amoureux

Vivre un divorce ou une séparation, peut vous donnez l'impression que quelque chose s'écroule en vous. Il est important de vivre ces émotions, afin de bien faire son deuil. En connaissant les 5 phases du deuil amoureux, vous comprendrez et accepterez mieux vos émotions et réactions. Les 5 phases du deuil amoureux 1. La dévastation L'annonce de la rupture vient tout juste d'avoir lieu. Vous avez l'impression de vivre un cauchemar. Vous êtes sous le choc. Vous pouvez vous sentir démuni et vous vous demandez si vous aurez la force de passer à travers cette rupture. Vous êtes dévasté et vous vivez plusieurs émotions fortes. C'est l'étape la plus difficile en souffrance. C'est aussi dans cette phase que vous allez ressentir le plus de maux physiques tels que des nausées, des vomissements, une perte d'appétit, un trouble de sommeil, des maux de tête, des maux d'estomac, des maux de dos ou autres maux. Le défi lors de cette période, est de ne p