Passer au contenu principal

Trois comportements qui ralentissent un deuil

Nous pouvons vivre un deuil pour plusieurs raisons : la perte d’un être cher, une séparation ou un divorce, le diagnostic d’une maladie, une perte financière, un changement d’emploi ou tout autre grand changement. Vivre un deuil est une épreuve difficile, donc afin de faciliter le passage de cette période, je vous partage trois comportements qui peuvent ralentir votre deuil. Ainsi, vous pouvez les reconnaître et vous ajuster selon vos besoins pour avancer dans cette étape de votre vie.

1. L’empressement
Qui n’aime pas se sentir bien le plus rapidement possible? L’empressement est un des principaux facteurs de ralentissement du deuil. Nous voulons être rendus ailleurs dans notre cheminement. Nous nous mettons de la pression pour aller mieux et passer à autre chose. Peut-être que vous avez des discours tels que « je ne peux pas croire que je pleure encore autant » ou « après tout ce temps, je devrais aller mieux ». Il est normal de ne pas vouloir prendre du temps pour quelque chose qui nous fait souffrir, mais la seule façon de cheminer dans le deuil, c’est de le traverser.

2. Le jugement/la critique
Certaines personnes sont dures avec elles-mêmes et veulent être parfaites. Elles n’ont pas le droit à l’erreur, elles critiquent et jugent leurs émotions et leurs réactions. Vous avez peut-être comme croyance que vous devez être fort et avoir le contrôle de vous-même, faute de quoi vous montrez un signe de faiblesse. Est-ce que la petite voix dans votre tête vous lance des insultes et des méchancetés? Le jugement envers soi-même est souvent inconscient, donc portez attention aux paroles que vous vous dites. Faites preuve de douceur envers vous-même et soyez votre meilleur ami!

3. La fuite
Nous pouvons fuir notre deuil de plusieurs façons. Cela peut être en surchargeant notre horaire, en ne restant pas seul trop longtemps ou en prétendant que tout va bien, en restant calme et souriant, comme si rien n’est venu basculer votre vie. Toutes ces réactions camouflent vos émotions et vous empêchent d’être à l’écoute de ce que vous ressentez. Comment pouvons-nous avancer si nous ne prenons pas conscience de ce qui se passe en nous? Si vous ne faites pas sortir votre douleur, elle restera présente. Je vous invite à lire mon article  Pourquoi s'exprimer?, à accepter vos états d’âme et à écouter vos besoins.

Si vous vous êtes reconnu dans l’un de ces trois comportements, je vous suggère de commencer tranquillement à faire des changements dans vos pensées et vos actions. Donnez-vous beaucoup d’amour et sachez que je suis là pour vous!

Avec amour,
Alexandra Garofalo
Accompagnatrice dans le deuil



Commentaires

Messages les plus consultés de ce blogue

Pour les mamans qui ont perdu leur enfant

"Maman, ne te tracasse pas pour moi. Maman, n'est reste pas là. Oui, mon départ t'a fait très mal! Oui, tu as toujours mal! Mais tu sais maintenant que c'était un envol non un naufrage. Oui je sais! Cela est inguérissable... Mais que cela ne t'empêche pas de penser aux autres et aussi à toi. Continue à cueillir, maman, tous les bonheurs de la vie. Même les plus petits, même s'ils ont un arrière goût de cendre parfois. Fais-toi plaisir, chante, écoute de la musique, crée quelque chose avec tes mains, crée quelque chose avec ton cœur, avec ta tête! Sans cesser de pleurer peut-être, mais crée! Je te veux vivante, Maman! Que mon départ devienne pour toi une source de vie! Je t'en prie, ne t'abandonne pas! Continu, va! Tu le sais, je suis avec toi tous les jours. Je te veux vivante, Maman! "          Extrait de N°116 du Pierres Vivantes.

Perdre son partenaire de vie

Lorsque nous perdons notre partenaire de vie suite au son décès, nous traversons le #deuil du passé, du présent et du futur. Le passé est rempli de souvenirs et d’expériences qui définissent une partie de qui nous sommes aujourd’hui.  Avec notre partenaire, nous partagions notre histoire, notre rencontre, des anecdotes, on pouvait lui parler de nos joies, nos peines, nos inquiétudes... Et maintenant, avec qui pourrons-nous faire cela? C’est avec cette personne que nous avions un passé en commun. Dans le présent , c’est une absence plutôt physique . Le manque de sa présence, ses câlins, ses baisers, son toucher, sa voix, ses paroles, son odeur, ses habitudes, ses effets personnels. Le moment que notre regard croise l’endroit où il ou elle s’assoyait et qui nous rappelle combien il nous manque. Il y a aussi une absence psychologique , nous avons perdu la personne avec qui on se confiait le plus, celle qui nous conseillait le mieux, celle dont son niveau intellectuel et son ra

Les 5 phases du deuil amoureux

Vivre un divorce ou une séparation, peut vous donnez l'impression que quelque chose s'écroule en vous. Il est important de vivre ces émotions, afin de bien faire son deuil. En connaissant les 5 phases du deuil amoureux, vous comprendrez et accepterez mieux vos émotions et réactions. Les 5 phases du deuil amoureux 1. La dévastation L'annonce de la rupture vient tout juste d'avoir lieu. Vous avez l'impression de vivre un cauchemar. Vous êtes sous le choc. Vous pouvez vous sentir démuni et vous vous demandez si vous aurez la force de passer à travers cette rupture. Vous êtes dévasté et vous vivez plusieurs émotions fortes. C'est l'étape la plus difficile en souffrance. C'est aussi dans cette phase que vous allez ressentir le plus de maux physiques tels que des nausées, des vomissements, une perte d'appétit, un trouble de sommeil, des maux de tête, des maux d'estomac, des maux de dos ou autres maux. Le défi lors de cette période, est de ne p