Passer au contenu principal

Le sommeil lors d'un deuil

Lorsqu'on vit un #deuil, le #sommeil peut être perturbé en quantité et en qualité. Certains vivent de l'insomnie, font des cauchemars, des rêves tristes, se réveillent en plein milieu de la nuit ou juste l'idée d'aller se coucher les angoissent.  Nous pouvons avoir l'impression d'être toujours fatigué et cela même au réveil matinal. Ainsi, il est très important de prendre le temps de se reposer car vivre un #deuil demande beaucoup d'énergie psychologiquement et physiquement.

Voici quelques trucs à faire pour favoriser votre #sommeil.
Pendant la journée:
  • Parler de vos émotions afin de les évacuées.
  • Accordez-vous plusieurs petites pauses pour prendre 3 grandes respirations.
  • Faire de l'activité physique, cela peut être simplement aller prendre une marche.
  • Si votre horaire le permet, faite une petite sieste.
Avant le coucher:
  • Prendre une tisane qui aide à trouver le sommeil (Camomille, fleurs d'oranger, passiflore...)
  • Régler la température de votre chambre à environ 19 degrés.
  • Lors du coucher, vous pouvez laisser une lumière légèrement allumée. 
  • Écoutez de la musique douce ou zen en vous mettant au lit. 
  • Exercez une méditation ou une relaxation.  
  • Prendre 3 bonnes respirations en posant vos mains sur votre abdomen.
  • Utiliser des huiles essentielles qui favorisent le sommeil. (La lavande, la sauge..)
Le travail du #deuil se fait le jour comme la nuit. Il est donc normal de rêver ou de ne pas bien dormir. C'est en faisant des petites choses pour vous et qui vous font du bien, que vous trouverez un meilleur sommeil.

Je peux également vous accompagner pour trouver votre propre façon de faire pour mieux dormir. Je vous invite à communiquer avec moi si vous avez des questions, il me fera un grand plaisir d'y répondre. :-)






Commentaires

Messages les plus consultés de ce blogue

Les 5 phases du deuil amoureux

Vivre un divorce ou une séparation, peut vous donnez l'impression que quelque chose s'écroule en vous. Il est important de vivre ces émotions, afin de bien faire son deuil. En connaissant les 5 phases du deuil amoureux, vous comprendrez et accepterez mieux vos émotions et réactions. Les 5 phases du deuil amoureux 1. La dévastation L'annonce de la rupture vient tout juste d'avoir lieu. Vous avez l'impression de vivre un cauchemar. Vous êtes sous le choc. Vous pouvez vous sentir démuni et vous vous demandez si vous aurez la force de passer à travers cette rupture. Vous êtes dévasté et vous vivez plusieurs émotions fortes. C'est l'étape la plus difficile en souffrance. C'est aussi dans cette phase que vous allez ressentir le plus de maux physiques tels que des nausées, des vomissements, une perte d'appétit, un trouble de sommeil, des maux de tête, des maux d'estomac, des maux de dos ou autres maux. Le défi lors de cette période, est de ne p

Pour les mamans qui ont perdu leur enfant

"Maman, ne te tracasse pas pour moi. Maman, n'est reste pas là. Oui, mon départ t'a fait très mal! Oui, tu as toujours mal! Mais tu sais maintenant que c'était un envol non un naufrage. Oui je sais! Cela est inguérissable... Mais que cela ne t'empêche pas de penser aux autres et aussi à toi. Continue à cueillir, maman, tous les bonheurs de la vie. Même les plus petits, même s'ils ont un arrière goût de cendre parfois. Fais-toi plaisir, chante, écoute de la musique, crée quelque chose avec tes mains, crée quelque chose avec ton cœur, avec ta tête! Sans cesser de pleurer peut-être, mais crée! Je te veux vivante, Maman! Que mon départ devienne pour toi une source de vie! Je t'en prie, ne t'abandonne pas! Continu, va! Tu le sais, je suis avec toi tous les jours. Je te veux vivante, Maman! "          Extrait de N°116 du Pierres Vivantes.

Perdre son partenaire de vie

Lorsque nous perdons notre partenaire de vie suite au son décès, nous traversons le #deuil du passé, du présent et du futur. Le passé est rempli de souvenirs et d’expériences qui définissent une partie de qui nous sommes aujourd’hui.  Avec notre partenaire, nous partagions notre histoire, notre rencontre, des anecdotes, on pouvait lui parler de nos joies, nos peines, nos inquiétudes... Et maintenant, avec qui pourrons-nous faire cela? C’est avec cette personne que nous avions un passé en commun. Dans le présent , c’est une absence plutôt physique . Le manque de sa présence, ses câlins, ses baisers, son toucher, sa voix, ses paroles, son odeur, ses habitudes, ses effets personnels. Le moment que notre regard croise l’endroit où il ou elle s’assoyait et qui nous rappelle combien il nous manque. Il y a aussi une absence psychologique , nous avons perdu la personne avec qui on se confiait le plus, celle qui nous conseillait le mieux, celle dont son niveau intellectuel et son ra